Le guide pour comprendre les mémoires transgénérationnelles
Transmission, enfant sable

Le guide pour comprendre les mémoires transgénérationnelles

Vous ressentez dans votre vie des blocages, vous vous sentez comme emprisonnée dans vos actes. Vous avez entendu parler de mémoires transgénérationnelles, mémoires familiales inconscientes ou de schémas répétitifs transgénérationnels, mais ne savez pas exactement de quoi il s’agit. Comment les actions et les vies de vos ancêtres peuvent-elles impacter la vôtre ? Comment s’en libérer ? Je vous propose dans ce guide complet de comprendre les mémoires transgénérationnelles à travers d’explications claires, de témoignages, de cas d’études. À la fin de ce guide retrouvez des exercices pour commencer à vous libérer de vos blocages !

Définitions : mémoires transgénérationnelles ou mémoires familiales inconscientes

Une mémoire transgénérationnelle ou mémoire familiale inconsciente est un peu comme un “fantôme” du passé qui n’a pas été assimilé, digéré par le système familial.

Elle se transmet donc de génération en génération jusqu’à ce que l’information arrive à la conscience d’un descendant pour être dépassée et agir autrement.

C’est un comportement, un caractère, une tendance, un mode de fonctionnement, un schéma, une relation à… qui est empreint d’une charge émotionnelle inconsciente, implicite, liée à un événement traumatique du passé.

Par fidélité ou loyauté inconsciente, et pour la préservation du clan, nous perpétuons cette perception bancale qui s’engramme dans la mémoire dite cellulaire.

Il peut s’agir d’une faillite, d’un abus, d’un enfant handicapé non accepté, de maladie mentale, mais aussi d’enfants mort né, d’avortements, de fausses couches, de guerres, d’un exode, etc.

Il est donc important de connaître son héritage familial pour le transformer de façon positive.

Fonctionnement : la transmission transgénérationnelle des traumatismes

Qui est concerné par les mémoires familiales inconscientes ?

Tout le monde est concerné par la mémoire traumatique transgénérationnelle, car dans toutes les lignées familiales, il y a eu des drames, des détresses tellement fortes que parfois la personne ainsi que les personnes autour n’ont pas réussi à résoudre, digérer ce traumatisme. Il va donc se transmettre aux générations suivantes pour être dépassé. C’est ce qu’on appelle un schéma répétitif transgénérationnel.

À noter que nous héritons aussi des forces de notre système.

On part donc du principe que dans un système familial, s’il y a eu un ou des nons dit, un exclut, un suicidé, des agressions ou des viols, c’est tout le système qui est en déséquilibre.

Dans une famille, il y a toujours un enfant avec une sensibilité différente qui va naître et choisir de revivre certains traumatismes en plus atténués pour dépasser l’événement traumatique. Son action aura une incidence positive sur tout le système familial et sur les descendants.

Comment percevoir la transmission des traumatismes ?

La mémoire familiale nous parle de la façon dont le système exprime le rapport qu’il a avec l’argent, la famille, l’amour, le travail ; on parle alors de psychologie transgénérationnelle.

Nos trajectoires personnelles sont conditionnées par les souffrances et les peurs mal digérées de nos ancêtres. Il existerait donc une “programmation” familiale avec les mémoires, les peurs, les secrets et les fantômes familiaux… dont nous héritons.

Je tiens à préciser que nous n’héritons pas de toutes les mémoires. Fort heureusement !!!

Celles que nous choisissons de porter font écho à notre structure psychique pour nous permettre de les transmuter et de grandir.

La mémoire cellulaire et les neurosciences à l’appui de la transmission générationnelle des traumatismes

D’après le Dr Candace Pert, l’émotion permet des échanges d’informations permanents entre notre Esprit et notre corps.

Elles auraient aussi un impact sur notre physiologie.

Pour Masaru EMOTO, dans son livre “la mémoire de l’eau”, il nous montre que l’eau interagit avec les vibrations (sons, musiques, mots, vibrations). La structure de la molécule se transforme de façon plus ou moins harmonieuse en fonction de l’environnement.

L’eau transmettrait donc la mémoire émotionnelle des événements vécus dans notre vie mais aussi dans la vie intra utérine et celles de nos ancêtres.

Un indicateur essentiel : le schéma répétitif transgénérationnel

Le schéma répétitif transgénérationnel ou samskaras

Dans la philosophie du yoga, les comportements que nous reproduisons tout au long de notre vie sont appelés samskaras.

Un mot venant du sanskrit “sam” (complet ou réuni) et “Kara” (action ou cause).

Ce sont des conditionnements revenant sans cesse, qui se sont profondément inscrits dans nos habitudes quotidiennes. Elles sont comme des empreintes inscrites tellement profondément que, depuis notre inconscient, ils déterminent qui nous sommes et ce à quoi ressemble notre vie. Ils sont la cause de nos souffrances.

Or tous les schémas, même les schémas répétitifs négatifs sont structurants. C’est pourquoi s’en détacher peut paraître effrayant.

Se libérer d’un schéma répétitif transgénérationnel

Le SAMYAMA est une habileté qui permet de poser notre attention sur les SAMSKARAS. Ces imprégnations peuvent être celles provenant de notre vie, de notre vie intra-utérine mais aussi de notre clan familial ou encore venant de vies antérieures.

Le Samyama est la capacité à rester dans la conscience de la sensation, quelle qu’elle soit, lui donner de l’espace et la laisser évoluer.

L’information peut ainsi être transformée car éprouvée par le corps.

Deux études de cas pour mieux comprendre

  • Incidence d’un traumatisme émotionnel d’un ancêtre

Cet ancêtre a dû quitter brutalement ses terres (l’Inde) pour la Réunion avec la promesse d’un monde meilleur pour sa famille.

Il s’agit d’un homme, Frédéric, que j’ai accompagné sur 3 séances.

Nous sommes à la deuxième séance.

Nous partons d’une tristesse qu’il a ressenti soudainement.

Voici son témoignage :

“On a commencé le soin, nous sommes à l’extérieur, sur la plage, sous les filaos. Je suis soudainement envahi par un sentiment de tristesse profonde. Il ne m’appartient pas. Tatiana écoute le champ d’informations que je perçois aussi curieusement. Cette mémoire émotionnelle nous a emmené en haute mer, sur un bateau. Les larmes coulent, je ressens la tristesse profonde de mon arrière-arrière grand-mère qui a vécu la séparation avec son fils comme un enlèvement, un arrachement. Son âme n’était pas apaisée.

La séparation avec son fils, mon arrière grand père a été brutale (…). Il est venu à la Réunion avec la promesse d’un retour sur ses terres d’origines.

En accueillant et en traversant cette émotion, puis en verbalisant avec les mots du cœur, j’ai ressenti un profond apaisement et de la joie qui aujourd’hui ne me quitte plus. Ce qui est incroyable, c’est que je ne me sentais pas chez moi à la Réunion. Au jour où j’écris ce témoignage, il s’est passé 6 mois et je ne ressens plus du tout ce besoin de quitter la Réunion, je prends enfin ma place sur la terre d’adoption de mes ancêtres.”

Frédéric a vécu un véritable nettoyage énergétique transgénérationnel en élevant cette mémoire émotionnelle à un niveau de conscience supérieur.

  • La levée d’une loyauté inconsciente

Un retour d’expérience après un soin ou nous avons levé une fidélité inconsciente pour un autre patient avec sa lignée d’hommes :

Une maladie s’est déclarée pour lui 2 jours auparavant. Il pense avoir le contre coup d’un énorme stress.

Les vibrations nous amènent vers une fidélité inconsciente avec son père. Les hommes de la lignée doivent protéger la famille et les biens matériels. Ils sont dans un hyper contrôle sur leur descendants. Cela crée de nombreux conflits et révèle une mémoire de trahison. En mettant en lumière cette loyauté, cet homme peut aujourd’hui laisser chacun des membres de sa famille reprendre son propre pouvoir sur sa vie en toute confiance et s’autoriser à suivre ses aspirations.

Cette peur archaïque conditionnait jusqu’alors son schéma de pensée et donc, son comportement.

Ce travail transgénérationnel émotionnel et comportemental agit sur le Flow, l’énergie de vie.

Son corps se met à trembler, il est envahi de chaleur et transpire énormément. C’est une libération, une relance des processus naturels d’autoguérison du corps et de son équilibre énergétique. Son Flow se remet à circuler, le blocage est levé. Toute l’énergie contenue se remet à circuler. Son corps est en vibration. “

Voici son message 10 jours après le soin :

“Comme convenu je reviens vers vous pour donner de mes nouvelles.

Concernant ma santé les examens se poursuivent avec 3 bons résultats et en préparation de 3 autres, programmées la semaine prochaine pour comprendre les bons résultats des 3 premiers.

Merci de vos ondes positives en accompagnement.

D’un point de vue psychologique, le positif est fort dominant.

Notre rencontre a mis en lumière ma nouvelle vision de considérer les choses de la vie.”

Thérapies transgénérationnelles : savoir se libérer des maux de ses ancêtres

Pour aller plus loin dans la compréhension des mémoires transgénérationnelles

  • La psychogénéalogie

La psychogénéalogie est une discipline qui a été créée par Anne Ancelin Schützenberger. Elle permet de travailler sur la transmission des traumatismes grâce à l’élaboration de son arbre “psychogénéalogique” ou génosociogramme.

  • L’épidémiologie

L’épidémiologie montre que dans les populations qui ont été exposées à des épurations ethniques, à des guerres, à des génocides.. les descendants des survivants de ces drames collectifs ont davantage de maladies physiques et mentales.

  • La biologie épigénétique

La transmission épigénétique est un comportement transmis sur plusieurs générations non pas à partir d’un code génétique mais à partir de la façon qu’à la lignée d’exprimer ce code. C’est une interprétation qui dépend plus de l’environnement que des gènes. Cette transmission a été démontrée dans les familles de parents adoptifs sur les enfants adoptés, en termes de stress traumatiques.

  • Les constellations familiales

Les constellations familiales créées par Bert Hellinger est une pratique qui permet grâce à la phénoménologie d’accéder à des informations qui vont permettre à la personne par une compréhension élargie du vécu, de transformer l’information pour plus d’apaisement en soi.

Cette démarche demande d’accepter ce qui vient, l’âme sait.

L’accompagnant n’applique pas des connaissances scientifiques, il suit tout ce qui vient : les paroles, les ressentis, les positions, les changements de tel ou tel représentant vont induire le chemin à suivre pour comprendre ce qui se joue dans le système.

C’est la pratique que j’utilise dans mes accompagnements et dans les ateliers de groupes.

Cas d’étude d’une constellation familiale

Je vais vous partager un témoignage d’une constellation familiale ou une mémoire de la vie intra-utérine a été mis à jour pour être dépassée.

“Me voilà donc projetée dans une petite salle chaleureuse avec cinq autres femmes et curieuses de découvrir à quelle sauce j’allais être mangée !

Tatiana nous explique brièvement comment se déroule une séance de constellation familiale.

Après avoir observé et joué un rôle, vint mon tour.

Me voilà au centre de la pièce et j’annonce mon besoin à Tatiana « je sens que j’ai du mal à aller de l’avant et cela m’empêche de m’épanouir ».

Je choisis ensuite une personne A pour représenter ma mère et une personne B pour représenter mon père et les positionne dans la pièce.

De suite, la gêne respiratoire ressentie par Tatiana a fait écho avec mon enfance et les crises d’asthme dont je souffrais.

Une première scène d’un moment de la vie de mon père s’est rejouée sous mes yeux.

Puis une deuxième scène s’est mise en place devant ma mère, sa grossesse et les 9 mois qui se sont écoulés jusqu’au jour de ma naissance.

J’avoue que je n’ai pas compris de suite ce qui se jouait sous mes yeux.

Une personne C jouait mon propre rôle dans le ventre de ma mère. Puis elle s’est éclipsée, j’ai pu reprendre ma place et revivre cet instant.

Cette histoire m’appartient et volontairement, je ne souhaite pas évoquer ce qui s’est rejoué dans le ventre de ma mère.

C’est étrange mais cette période était restée ancrée en moi sans que je le sache et en vivant cette constellation familiale, j’ai pu revivre cette scène et en prendre pleinement conscience.

Après cette constellation familiale, je me suis sentie quelque peu chamboulée par ce que j’ai découvert et qui m’a éclairé.

Des situations vécues jusqu’à présent prenaient déjà plus de sens.

J’en viens maintenant à l’essentiel, les bénéfices retirés d’une séance de constellations familiales.

Avec les mois qui ont passé, je n’ai plus en tête les détails réels qui résonnaient en moi à ce moment-là.

C’est impressionnant mais deux constats se sont fait rapidement ressentir.

Le premier a été la sensation de mieux respirer. J’ai pu libérer ce blocage au niveau de ma cage thoracique et lui permettre progressivement de s’ouvrir.

Le deuxième constat a été le sentiment d’être enfin à ma place dans ma vie, une révélation !

Ce qui m’a permis aussi de prendre conscience que mes façons d’être et d’agir m’emprisonnaient : ma difficulté de prendre des décisions, ma façon de fuir plutôt que d’affronter, mon sentiment d’infériorité, le sentiment de vivre au travers des autres, le manque de confiance en moi… Pas très réjouissant tout cela !

Je décelais qu’un long travail sur moi était en marche.

Aujourd’hui et avec le recul de plusieurs mois, cette constellation familiale m’a permise d’accéder à un mieux être et de me sentir plus épanouie.

Je vais essayer d’énoncer les améliorations qui me semblent les plus importantes à ce jour :

– Je suis en mesure de prendre une décision et d’en être satisfaite.

– Je suis plus à l’aise dans la prise de paroles, je suis capable d’avoir un avis et de l’exprimer. Je suis plus à l’écoute des autres et je vais plus facilement à leur contact. Je peux communiquer avec une personne avec qui je suis en conflit.

– Je suis plus réceptive à ce que j’entends et vois, et mémorise mieux.

– De plus en plus, je suis en capacité de savourer pleinement le moment présent.

– J’arrive mieux à prendre conscience de ce qui m’affecte et comprendre quelle blessure vécue s’y rapporte.

– Je suis plus attentive aux «messages» que m’offrent la vie.”

Exercices pour se libérer des maux de ses ancêtres

Il est important de bien comprendre que la déloyauté familiale, ce n’est pas du désamour.

C’est une autorisation qu’on se donne à faire autrement.

C’est un engramme que nous avons dans notre structure neuro émotionnelle, un peu comme un sillon gravé dans de la pierre. En empruntant ce chemin de conscience, nous nous autorisons à faire autrement et commençons à créer d’autres circuits neuronaux, d’autres sillons plus adaptés à notre réalité d’aujourd’hui.

Exercices pour commencer à se délier des loyauté familiales

  • Exercice 1 : les phrases qui déprogramment

Exemple :

Je réalise que les femmes de ma lignée ont toujours été dépendantes financièrement de leur ménages alors que moi je souhaite être autonome financièrement.

Si je n’y arrive pas. c’est probablement qu’il y a une fidélité inconsciente.

Étape 1 : Décelez le blocage.

Étape 2 : Mettez des mots sur le blocage.

Pour commencer la déprogrammation vous pouvez commencer par dire ces phrases suivantes.

  • “ maman , mamie (ou autres…) je vous suis déloyale à votre incapacité à réussir financièrement.”
  • “ maman, mamie (ou autres…) je vous suis pleinement loyale avec et sans faire comme vous avec l’argent.“

Ces phrases s’entendent à un niveau plus profond du cerveau : le cerveau émotionnel et le cerveau reptilien.

Étape 3 : Répétez plusieurs fois ces phrases, observez les sensations et laissez faire.

Il est aussi possible d’informer la conscience que je peux être loyal à mon arbre généalogique sans pour autant embrasser le destin tragique de mes ancêtres: je suis un membre de ma famille et je suis unique !

  • Exercice 2 : développer le samyama

En position assise, après un scan corporel et quelques respirations profondes.

  1. Observe une sensation dans ton corps
  2. Accueille cette sensation.
  3. Dis lui “ je t’accueille pleinement telle que tu es.”

Et observe :

  • peut-être va-t-elle disparaître ?
  • Mais si tu es face à un nœud, c’est que derrière se trouve une empreinte, une mémoire, un samskara.

Prends le temps pour t’ouvrir à l’énergie qui est présente.

Tout est énergie et mouvement.

Chaque sensation, chaque pensée est énergie.

Ferme les yeux, sens, respire.

  • Dis lui : “Tu es la bienvenue. Je suis prête à t’accueillir pleinement”.

Peut être reviendra t-elle car elle a besoin que tu la vois vraiment.

  • Accepte et lâche. Tu peux aussi lui demander ce qu’elle a à te transmettre.
  • Si le message est juste, tu le sentiras dans ton corps, c’est comme un apaisement.
  • Exercice 3 : l’acte symbolique

En vivant l’acceptation pleine et entière de l’émotion libérée, vous créez un chemin de réconciliation qui vous fera grandir. Vous reconnectez à une force d’amour ou les jugements, les critiques, les ressentiments sont absents.

Vous pouvez la concrétiser à l’aide d’un acte symbolique comme un cadeau, un coquillage (…) une lettre, un objet précieux (…) à l’intérieur, en verbalisant ou écrivant la compréhension élargie de l’émotion avec amour.

L’acte symbolique libère l’inconscient en l’ancrant dans la matière.

Mon guide complet vous a-t-il éclairé et donné envie d’en savoir plus ?

Passer à l’action

Si vous sentez que vous avez des blocages et que vous ne parvenez pas à les dépasser seule. Qu’ils sont peut être liés à des mémoires transgénérationnelles, ou cellulaires.  N’hésitez pas à me contacter.

Je peux vous accompagner en présentiel comme en distanciel lors d’une ou plusieurs séances.

Et oui car, dans l’énergie, dans le monde vibratoire, il n’y a pas d’espace et de temps.

Tout est là présent.

Je vous aide à ressentir ce champ d’informations pour transformer ce qui demande à l’être afin de libérer votre FLOW.

Alors n’attendez plus, osez passer à l’action !

Laisser un commentaire