Femme qui libère son flow

Développer sa spiritualité : 5 pistes pour débuter

La spiritualité nous parle d’Amour, de paix, d’harmonie.

Elle nous parle de sens, de valeurs.

Elle nous demande d’élever notre compréhension mentale des événements à une compréhension plus profonde : celle du cœur.

C’est un espace plein, un espace d’unité, d’humilité, et d’abondance.

C’est l’endroit ou le travail de l’alchimiste se fait : transformer le plomb en or.

C’est un chemin de transformation qui part du mental pour aller vers le cœur spirituel.

Car ce cœur spirituel est une porte d’accès à notre Source.

La spiritualité c’est aussi la recherche de la libération.

La libération c’est un état de liberté, d’indépendance qui ne consiste pas à fuir le monde mais au contraire à s’épanouir, aussi bien avec les autres que seul.

Découvrez dans cet article 5 pistes pour commencer à développer votre spiritualité.

1- Comprendre les bases de la spiritualité

Pour développer votre spiritualité, commençons par comprendre les bases.

Et si ce n’était qu’un jeu où les règles du JE se découvrent au fil du temps et des évènements ?

Et si le jeu était de dépasser ce JE limité pour se laisser traverser par cette Puissance de vie et incarner l’amour de qui nous sommes dans notre entièreté, s’aimer réellement et complètement.

Croyances et jeux : notre première moitié de vie sur la scène d’un théâtre

Dans la première moitié de notre vie, nous nous identifions à qui nous croyons être. Notre personnage, celui que nous avons construit inconsciemment pour nous adapter.

Nous sommes dans la survie et nous basculons comme un balancier en mode victime ou bourreau jusqu’à trouver un point d’équilibre.

Nous vivons la dualité et la souffrance jusqu’à ce qu’un ensemble de crises fasse bouger notre système égotique, nos croyances, craquelle puis fasse fondre nos murs de glace libérant une Puissance de vie incroyable, la kundalini, notre Flow.

Nous vivons un ensemble de petites « morts » successives, laissant la place à qui nous sommes au plus profond de nous même.

La découverte de notre “je” 

La découverte de notre « je » donne la possibilité à notre personnalité d’opérer un transfert de conscience et de se mettre au service de notre Être.

La perception que nous avons alors de notre réalité se transforme et nous accédons à des niveaux de consciences supérieurs de notre réalité.

Notre Flow se libère et se met au service de notre vibration.

Nous passons du faire et de l’avoir à l’Être.

Tatiana Marquez Diaz psychologie transpersonnelle,

Comprendre comment nous fonctionnons

Pour comprendre la spiritualité, il est donc important de comprendre les règles de notre je/jeu.

Comprendre comment notre je/jeu fonctionne et bloque notre Flow, notre énergie de vie ou dirige notre Flow de façon déséquilibrée.

Quand nous comprenons son fonctionnement alors il est possible de choisir, de se positionner, de se challenger, de se transcender pour dépasser les limites fixées par les règles de son “ je” et réaliser la personne que l’on est au plus profond de nous-même, de réaliser la beauté de notre Être.

C’est une transcendance du mental vers notre Être, un transfert de compétences s’opère.

C’est aussi ce que Jung appelle le processus d’individuation.

“Selon Carl Gustav Jung, le processus d’individuation consiste à équilibrer ces archétypes, à permettre à tous ces éléments de l’Être (Persona, Ego, Ombres, Anima & Animus) d’exister individuellement à l’intérieur du Soi. Il décrit l’individuation comme une quête solitaire apparentée à un processus de morts successives.”

La transformation : un long chemin

Nous traversons alors un ensemble de transformations pour que notre Flow se libère.

Le Flow, c’est l’énergie spirituelle, c’est la Force de vie, l’énergie de vie qui demande à circuler librement pour permettre l’éclosion de qui nous sommes au plus profond de nous-même.

La Kundalini : la base de la transformation

Dans les traditions yogiques, il est dit qu’elle est lovée à la base de la colonne vertébrale, souvent endormie comme un serpent : la Kundalini.

La Kundalini est le nom que donnent les yogi tantrique à l’Énergie Divine enroulée et endormie à la base de la colonne vertébrale et qui empêche l’accès aux états de consciences supérieurs.

Et quand elle se réveille, elle engendre des transformations physique, psychique et spirituelle puissantes.

Si elle s’éveille spontanément, provisoirement ou en partie, elle vient rencontrer tous les barrages, blocages que nous avons dans notre corps, dû à des croyances, conditionnements, à nos blessures et, peut donner naissance à des Kriyas (gestes, postures, sons spontanés).

Les Kriyas sont des actes d’auto-purification, d’auto-analyse et de développement de la prise de conscience de soi.

Les manifestations de cette transformation

Des manifestations extra sensorielles peuvent apparaître.

Ce que les yoga sutras appellent les « siddhis », les pouvoirs.

Nous percevons alors notre réalité à travers un monde vibratoire qui ébranle la perception que nous avons de notre réalité. Des dons de clairsentience, clairvoyance, clairaudience, clair… apparaissent.

Dans ce monde vibratoire nous pouvons avoir accès aux informations subtiles comme celles de nos empreintes énergétiques de nos mémoires (Samskara)

Si vous voulez aller plus loin : Le guide complet sur les mémoires transgénérationnelles.

Le chemin est plein de surprises

Calmer les pensées automatiques est relativement facile mais effacer les blessures de l’inconscient demande une certaine transparence de la conscience périphérique pour atteindre ces couches profondes, ces samskaras.

Nous pouvons poser notre attention sur les samskaras grâce au SAMYAMA. C’est une habileté qui permet de laisser remonter l’information des imprégnations émotionnelles provenant de notre vie, de notre vie intra-utérine mais aussi de notre clan familial ou encore venant de vies antérieures.

Le Samyama est la capacité à rester dans la conscience de la sensation, quelle qu’elle soit, lui donner de l’espace et la laisser évoluer.

L’information peut ainsi être transformée car éprouvée par le corps.

Mais ce n’est pas la finalité..

La finalité est l’acceptation de la vie, s’aimer pleinement et complètement avec toutes nos parts, l’acceptation totale de qui nous sommes.

C’est être libéré de l’attachement à l’identification à notre corps de souffrance.

C’est être dans cet espace plein en nous.

2- Apprendre la spiritualité c’est accepter que tout est possible

C’est tourner son regard vers l’intérieur en étant fermement établi dans cet espace plein en nous, dans cette posture de l’observateur bienveillant.

C’est développer sa capacité d’introspection.

C’est ne plus s’identifier au personnage que l’on croit être.

C’est accueillir toutes nos petites morts, nos anciens moi et accepter le mouvement de la vie mort/renaissance/mort/renaissance.

C’est accueillir notre ombre qui est une force intérieure incroyable à intégrer.

C’est être en équilibre dans cet espace d’accueil de nos parts souffrantes pour leur donner de l’amour et les élever afin qu’elles grandissent et que tout notre potentiel se déploie. 

Dans ce voyage intérieur, notre Flow va se remettre en mouvement, ébranler violemment ou doucement notre structure physique, émotionnelle, psychique et spirituelle.

Apprendre à connaître son Flow

Imaginez maintenant que notre Flow est comme de l’eau qui suit un cours d’eau.

Cette eau tourbillonne dans plusieurs bassins avant de s’écouler et suivre un courant bien spécifique. Dans notre corps, il se situe au niveau de la colonne vertébrale et ces bassins correspondent à nos chakras (roues d’énergies) reliés chacun à une glande endocrinienne.

Si un de ces bassins est encrassé ou bloqué par ces murs de glaces (croyances, blessures, etc.), l’eau, le Flow ne pourra pas circuler correctement.

Les différents bassins

Le chakra racine (à la base de la colonne vertébrale) est le siège de la survie. C’est la peur qui le bloque. Il est important de laisser les peurs s’écouler le long du cours d’eau en passant à l’action.

Le Chakra sacré (le bassin), il correspond à tout ce qui est en lien avec le plaisir. Quelle est la culpabilité qui te bloque ? Qu’est-ce que tu te reproches ? Il est important de se pardonner, d’être dans l’acceptation.

Le chakra de l’estomac, le plexus solaire est le siège de la volonté. C’est la honte qui le bloque. Qu’est-ce qui t’a le plus déçu ?

Chakra du cœur. C’est le chagrin qui le bloque, il correspond à tout ce qui a pu te faire de la peine.

Chakra du son, de la gorge, c’est le siège de la vérité. Il correspond à tous les mensonges que l’on se fait à soi-même. On ne peut pas se mentir sur sa véritable nature.

Chakra de la lumière, 3ème œil est le siège du discernement. Il y a une illusion bloquée, celle de la SÉPARATION. Comprendre et voir que tout est relié, tout est possible.

Chakra de l’ESPRIT est au sommet de la tête. C’est l’attachement terrestre qui le bloque.

Laisser s’écouler les attachements, le long de cette rivière, apprendre à les laisser s’en aller, renoncer à soi-même…le personnage à l’instant T. Laisser l’énergie cosmique pure s’écouler.

Quand l’énergie se met en mouvement dans un des corps, ce sont tous les autres corps qui se mettent en mouvement aussi.

Découvrez mon article sur les soins énergétiques à distance.

Elle nous permet d’accéder à une autre compréhension de notre réalité et ouvre ainsi le champ des possibles mais surtout de déployer son plein potentiel.

Ce qui était inconcevable auparavant devient obsolète et laisse la place à d’autres réalités possibles.

3- Commencer la spiritualité en vous reconnectant à votre enfant intérieur

  • Rappelez vous de tous les moments où vous vous êtes senti joyeux et léger, complètement vivant.

Nous avons souvent enfoui cette part en nous : L’enfant intérieur.

L’enfant intérieur, c’est la vibration de notre âme.

C’est lui qui nous connecte à qui nous sommes et nous montre la direction de nos rêves.

Lui sa nature profonde est la joie.

En chemin, nous allons développer notre potentiel.

C’est notre espace plein !

Notre espace d’abondance où tout est possible.

  • C’est aussi l’enfant blessé qui réagit à travers nous.

Il est important de se connecter à son enfant intérieur régulièrement, d’établir une connexion pour entendre ses besoins profonds et les prendre en compte.

Grâce à lui, nous pouvons transformer les mémoires émotionnelles liées à notre enfance, conscientiser nos croyances, nos comportements d’adaptation pour le rassurer et l’élever autrement. Lui dire qu’il est possible d’agir différemment aujourd’hui et lui montrer un autre chemin.

J’aime beaucoup la citation de Margaret Paul :

« Dès lors qu’il y a attachement à notre NOUS adulte et notre enfant intérieur, nous avons accès à notre Moi Supérieur. Lorsqu’à l’inverse, notre moi adulte choisit de se protéger en se déconnectant de l’enfant intérieur, nous sommes réduits à nos faux moi, à notre égo qui est fait d’un adulte sans amour et d’un enfant abandonné.

4- Accueillir notre humanité pour développer sa spiritualité

Pour fleurir de l’intérieur et être dans l’amour, il est important d’accueillir notre humanité, notre vulnérabilité, et de se délester du poids de notre passé.

Nous pouvons laisser partir certaines de nos croyances, culpabilités, peur, honte, rancœurs, pour laisser la place à du nouveau.

C’est un plongeon dans le monde de nos émotions et de nos sensations.

Ce sont tous les ballons émotionnels qui se sont cristallisés dans notre corps pour devenir comme des murs de glace. Ils se sont rigidifiés.

Ils bloquent la circulation de notre Flow, de notre énergie vitale.

Et c’est ainsi que nous nous retrouvons :

  • lourd
  • épuisé
  • dans une impasse
  • fermé au monde
  • ou au contraire dans une hyperactivité pour combler un vide.

Alors arrêtons nous pour écouter ce que notre corps a à nous dire !!!

Prenons un temps chaque jour pour être à l’écoute de nos sensations.

C’est dans le corps que se vit l’émotion.

“ sans émotions, il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement”. Carl Gustav Jung

Nous avons trop tendance face à nos émotions, soit de les éviter, soit de les nier, ou de les exagérer.

Mais nous pouvons aussi, si nous les ressentons, en tirer des leçons et les utiliser.

Nous donnons une autre direction à Notre Flow en prenant une décision ferme.

Pour développer l’écoute des sensations, et la conscience du corps, je vous propose :

  • de vous allonger et faire un scan corporel ou,
  • faire quelques respirations conscientes.

afin de calmer l’agitation du mental et écouter, sentir les sensations dans le corps quelles qu’elles soient.

Vous pouvez aussi faire du sport, danser, vous défouler… pour y voir plus clair ensuite.

  • Prenez un temps pour vous masser ou être massé.
  • Éliminer ou réduire certains aliments de votre alimentation peut aussi avoir une incidence directe sur votre État d’Être.

5- Se connecter à plus grand que soi permet d’augmenter sa conscience spirituelle

S’en remettre à plus grand que soi en soi ou à quelque chose de plus grand est une clé sur notre chemin spirituel.

Vous vous connectez ainsi à votre puissant désir de Joie, de Compassion, de Prospérité, d’Amour, de Conscience, de Santé, d’Harmonie, d’Humour, et de Beauté.

Vous dirigez sans le savoir votre Flow, grâce à une Foi inébranlable en ces valeurs.

  • Vous pouvez utiliser le mental pour dépasser le mental :   

-Répétitions de phrases inspirantes.               

– Écrire tous les matins, tout ce qui vient, émotions, sensations, sans aucune censure… un peu comme pour décharger un logiciel.

  • Vous relier à plus grand que vous en vous, pour être dans cet espace plein :

-Ho’oponopono.

Méthode de guérison hawaïenne qui consiste à demander à plus grand que Soi en soi de nettoyer la mémoire émotionnelle qui a créé le conflit, à travers 4 mots : désolé, pardon, merci, je t’aime.

-Prières

-Installer votre conscience dans l’espace du coeur

-Être dans la nature

Pour vous aider, lisez mon article : comment entrer dans le flow ?

Développer sa spiritualité, c’est s’autoriser à éclore de l’intérieur et créer un écosystème vivant autour de soi.

L’Eki Flow est le mécanisme qui vous permet cette transformation.

Je vous accompagne dans VOTRE chemin de transformation grâce à l’Eki Flow. Vous intégrez ce mécanisme afin d’être autonome dans votre propre transformation.

 

Tatiana Marquez Diaz psychologie transpersonnelle,

Partagez :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Cet article a 2 commentaires

  1. Aïssaoui

    Bel article de part sa clarté .. gratitude ❤️

Laisser un commentaire

Vous devriez aussi aimer