5 étapes pour réussir à entrer dans le flow
Connexion à la nature, harmonie, respiration consciente, mouvement, légèreté, vie

5 étapes pour réussir à entrer dans le flow

Vous aussi, vous avez l’impression que votre cerveau est toujours en action ? Que de nouvelles idées ou informations sont constamment émises par votre matière grise ? Ce n’est pas étonnant que les traditions bouddhiques comparent le cerveau humain à un singe sans cesse en activité ! Vous rêvez d’un moment de calme durant lequel vous ne penseriez à rien ? Alors voyons ensemble comment débrancher votre cerveau pour atteindre cet état de Flow. Dans cet article je vous propose 5 étapes pour ouvrir votre porte intérieure et accéder à votre Flow avec des conseils concrets !

Étape 1: retrouver l’Unité en soi à travers la connexion à la nature

Pourquoi est-il important de retrouver l’Unité en soi ?

Chez les Indiens Navajos, tant que l’homme est en lien avec un des éléments suivants : la beauté, la joie, la compassion, la prospérité, et l’amour, la conscience, la santé, l’harmonie et l’humour, il est en lien avec ce que la nature lui a donné. Si une dualité apparaît, un traumatisme physique, psychique ou spirituel, il l’intègre et se concentre sur les moyens avec lesquels il va pouvoir recréer l’Unité en soi.

Le flow peut ainsi circuler à nouveau librement.

Comment se connecter à la nature ?

Quand vous marchez dans la nature et que vous vous ouvrez au monde sensible alors le mental s’apaise et retrouve sa stabilité. C’est une étape indispensable pour réussir à entrer dans le flow.

Pour vous ouvrir au monde sensible vous devez ouvrir votre champ de perception grâce à vos 5 sens. Vous vous mettez ainsi au diapason avec l’environnement.

Voici quelques conseils que je donne à mes client.es :

  • prenez le temps d’observer les couleurs autour de vous ;
  • sentez les odeurs qui vous entourent ;
  • écoutez les sons sans les retenir ;
  • marchez pieds nus ;
  • ou touchez les arbres.

Lorsque vous faites toutes ces actions, vous devez vous concentrer sur toutes vos sensations. Alors :

  • observez ce que vous ressentez, là, à l’intérieur de vous ;
  • laissez-vous surprendre ;
  • émerveillez-vous par la magie du lieu, la beauté d’un coucher de soleil, la forme d’une feuille, le mouvement des vagues…
  • juste en étant pleinement présent à ce qui se passe dans l’instant. Et écoutez…

Étape 2 : développer la respiration consciente pour entrer dans le flow

La respiration consciente est le moyen le plus rapide et efficace pour apaiser notre mental car elle agit directement sur le système nerveux. Cela demande bien sûr un entraînement régulier pour que les effets soient durables à long terme.

Connaissez-vous la respiration Uddjaye, la respiration de l’océan ?

C’est une respiration ou le bruit que provoque la légère constriction de la gorge à l’inspiration et à l’expiration rappelle le son des vagues.

En sanskrit, Uddjaye signifie le “souffle victorieux” car il évoque la sensation de puissance et de paix. Cette respiration permet de vaincre notre esprit agité. Le frein que l’on met au niveau de la gorge permet d’allonger le temps d’inspiration et le temps d’expiration.

En écoutant le son produit par notre gorge, on se concentre sur notre corps, ce qui apaise.

Comment réaliser la respiration Uddjaye ?

1 – Asseyez-vous dos droit en tailleur ou sur 1 chaise.

2 – Expirez d’abord par la bouche et dites à voix haute “HA” comme si vous vouliez faire de la buée sur une vitre.

3- Fermez la bouche, vos lèvres posées l’une sur l’autre.

4- Concentrez-vous sur votre gorge, fermez la glotte un peu et inspirez et expirez en disant “HA”( = bruit de frottement de la gorge).

5- Faites cette respiration pendant 3 minutes dans un premier temps puis augmentez la durée par la suite.

Je vous invite à réaliser la respiration Uddjaye tous les jours sans modération pour atteindre un état de flow !!!

Étape 3 : créer un espace d’accueil à l’intérieur de soi

Pour entrer dans un état de flow, je vous propose de prendre un temps chaque jour pour considérer sa météo intérieure en observant nos humeurs et/ou émotions présentes.

Comment écouter sa météo intérieure ?

Donnez-vous 5 minutes par jour pour râler !

Dites-vous : qu’est ce qui ne va pas aujourd’hui?

Créez un espace où déposer tout ce qui est négatif, tout ce qui vous fait souffrir. Cela peut être une mauvaise nouvelle, un souci quelconque, une contrariété qui crée un magma émotionnel, un magma de mal-être.

Observez où c’est dans votre corps : est-ce dans le cœur, dans le ventre ou ailleurs ?

N’essayez pas de comprendre pourquoi.

Prenez juste le temps de l’accueillir et de l’identifier, de la prendre en considération. Cela vous permet de ne pas vous sentir mal sans savoir pourquoi et de râler toute la journée.

Puis essayez de régler ce mal être par une action concrète. C’est plus facile car il n’y a plus le magma émotionnel autour.

Étape 4 : se connecter à plus grand que soi en soi et développer l’état de flow

J’aime beaucoup la pratique suivante. Je l’utilise souvent dans les soins car le pouvoir des mots est puissant. Elle permet de se reconnecter à l’énergie divine au lieu de se connecter à quelqu’un d’autres pour le vampiriser.

Il s’agit d’ho’oponopono qui signifie rectifier, rendre droit, harmoniser, corriger ce qui est erroné, en d’autres termes “remettre les choses en ordre ou rétablir l’équilibre”.

Pourquoi l’ho’oponopono peut vous aider à entrer dans un état de flow ?

C’est une pratique ancestrale hawaïenne.

Elle fonctionne selon 3 principes :

  • L’univers physique est une manifestation de mes pensées. Si mes pensées sont erronées, je vais ainsi créer une réalité fausse.
  • Je suis responsable à 100 % de toutes ces pensées qui sont en train de créer l’univers tel que je le perçois.
  • Il n’y a rien à l’extérieur ; tout existe dans mes pensées, à l’intérieur de moi.

Les Hawaiens considèrent que tous les problèmes viennent des pensées erronées. Et ces pensées proviennent de programmes inconscients que nous appelons mémoires. Le procédé consiste tout simplement à nettoyer les mémoires inconscientes. Nous comprenons ainsi que souvent notre problème n’est pas l’événement que nous sommes en train de vivre mais plutôt les pensées ou jugements que nous portons sur lui. Ce qui va bloquer notre Flow. Ho’oponopono nous aide à nettoyer ces filtres qui déforment la réalité et qui nous empêchent de voir la lumière qui est en nous, de vivre notre Flow.

Ho’oponopono tourne autour de 4 mots clés : désolée, pardon, merci, je t’aime.

Comment utiliser ho’oponopono ?

Quand vous vivez une situation désagréable, un conflit, une frustration… arrêtez-vous et répétez à vous-même plusieurs fois dans la journée : désolée, pardon, merci, je t’aime.

Vous demandez à ce qui est plus grand que vous en vous “au principe créateur, à votre divin intérieur” de transmuter cette mémoire en pure lumière, de la façon suivante :

  • Je suis désolée pour ce qui s’est passé.
  • Pardon d’avoir gardé cette mémoire inconsciente en moi.
  • Merci aujourd’hui de me la montrer et de la libérer.
  • Je t’aime.

Et laissez faire…

Étape 5 : Comprendre pourquoi entrer dans le Flow est important : être dans cet état de réceptivité à ce qui est

Je vais vous raconter une petite histoire…

“Rencontre improbable.

Je suis à la mairie. Nous sommes masqués.

Une personne prend notre dossier et part faire des photocopies.

L’autre nous observe puis nous interpelle :

“Je peux vous poser une question ?

Croyez-vous au hasard ?

Je viens d’effacer tous les numéros de tel qui n’étaient plus importants pour moi et je suis tombée sur celui de Tatiana Marquez Diaz. Puis, vous entrez dans cette pièce.”

Je la regarde estomaquée. Je ne la reconnais pas… elle porte le masque.

Vous souvenez vous de moi, j’étais venu à vos ateliers de sophrologie il y a 4 ans que vous organisiez et à une constellation familiale de groupe.”

Bien sûr que je me souviens !

1 an auparavant j’avais croisé son fils, ancien instit de mes enfants à la boulangerie.

Notre échange avait été tout aussi improbable.

Il me remerciait de l’impact qu’avait eu les séances car sa maman est devenue plus…sensible. Elle ressent TOUT. Les personnes autour d’elle, les arbres, les animaux..et cette ouverture a été bénéfique pour nous tous”.

Il y avait énormément de gratitude dans ses propos.

Et ce message…continuez à travailler sur votre projet pas à pas, il est important.

Ces moments magiques ou l’âme agit me relient instantanément à quelque chose de plus grand que moi en moi. Je suis alors transportée par un Flow qui me guide et m’amène vers les choses, les rencontres, les évènements qui sont bons pour moi, les phrases que je dois entendre, je suis dans une sorte de transcendance ou tout est parfait. C’est comme une danse. Je suis baignée dans un monde vibratoire ou tout est juste.

Je réalise à ce moment-là combien l’univers est simple, abondant et interrelié.

C’est ce qui se passera toute la journée durant.

Fin de journée, je perds la connexion… les vibrations basses de mon mental, l’intellect reprend le dessus.

Frustration…j’accueille..

J’entends alors la voie de Dame intuition me susurrer : connecte toi à ta sensibilité.

La réside l’élan de ton cœur, là réside le beau, l’harmonie et l’amour, l’envie d’aller vers les autres, de partager… Là est ton Flow.”

Mes conseils vous ont-ils aidé à comprendre comment entrer dans le flow ? Et vous, savez vous ce qui vous ouvre la porte de votre Flow ?

Laisser un commentaire